Amélie, 31 ans, ASI II

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. admin dit :

    Et je peux te confirmer, Amélie, que 30 ans plus tard, la délicatesse et la psychologie ne sont toujours pas les points forts des médecins quand il s’agit d’annoncer le diagnostic!!!

  2. Sonia dit :

    Quel joli témoignage, merci de nous l’avoir confié.
    Et c’est si bien résumé qu’on a l’impression de t’avoir accompagnée.

    Belle continuation à vous 🙂

    Merci beaucoup pour ce partage

  3. Agnès dit :

    Super Amélie ! Merci pour ce partage. Je constate que c’est effectivement galère pour trouver une école, et, en tant que parent, on essaye de choisir et de mettre en place la meilleure solution pour nos enfants, quitte à devoir changer si cela ne va pas. Je suis en projet pour une intégration en secondaire pour Soline l’année prochaine, on verra concrètement comment ça ira…
    Heureuse aussi de constater que ce n’est pas la chaise qui empêche d’avoir des « petits copains » :))
    Bonne continuation à toi dans tes projets et ta vie, et bravo pour ta ténacité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *